VENDRE UN TIMBRE OU UNE COLLECTION

Réussir sa vente

Comment  réaliser au mieux sa collection de timbres

Si vous avez hérité d'une collection et n'êtes pas connaisseur, il vous sera très difficile de réaliser et réussir une vente de votre collection. Afin que vous compreniez mieux le mécanisme du marché philatélique, l'auteur et l'ensemble du groupe de philatélistes chevronnés qui font partie de l'association loi 1901 ASPPI peuvent vous donner quelques conseils. Moi-même ayant excercé comme négociant en philatélie et retraité maintenant, connais très bien le marché du timbre.

Il faut d'abord savoir la situation essentielle du marché: En général, ce qui est rare est cher. Mais justement parce que c'est rare, vous ne l'avez pas. Ce que vous vendez est en général composé de pièces courantes que tout collectionneur solvable dispose. Donc si tout le monde en dispose, ce sera difficile à vendre. Une simple collection de France depuis 1960 à nos jours par exemple, timbres neufs sans charnières, ne vaut querre plus que la valeur payée à la poste. Et encore on ne vous l'achètera pas puisq'on a tout ... Page d'accueil


La deuxième situation du marché est que, lorsque vous vendez, vous vendez une entité, une collection. Mais l'acheteur collectionneur, lui ne veut acheter que la pièce qui lui manque. Il ne veut pas dépasser un budjet mensuel qu'il alloue a sa collection. Alors que votre collection représente peut-etre les achats d'une vie entière de la personne qui l'a constitué. Conclusion: vous êtes obligé de vendre à un professionnel ou un collectionneur intéressé par quelques pièces de votre collection et qui remettra le superflu en vente.


La troisième situation du marché est la plus décevante: Le nombre de collectionneurs de timbres décroît. Les nouveaux collectionneurs ne remplacent pas les "partants". De ce fait on peut estimer entre dix et trente mille collections de timbres excédentaires sur le marché. C'est ce qui est la cause du déclin du marché du timbre. Pour les timbres récents, un marché à la casse c'était instauré, qui était de racheter les collectipons à moitié du prix postal pour les revendre à des entreprises pour les utiliser en affranchissement, tout en leur proposant des prix inférieurs au prix postal, ce qui leur faisait faire une économie sur les frais de port.


Efin la situation économique n'est pas si rose que celà. Le portefeuille des collectionneurs est sollicité partout. Il doit faire son choix. Donc ne pas acheter n'importe quoi à n'importe quel prix. Le négociant réfléchit pareillement: Il ne peut pas acheter pour ne pas vendre, mais pour vendre et gagner ainsi sa vie.


L'illusion de valeur qu'offrent les catalogues fait souvent croire aux collectionneurs qu'ils ont une fortune. Or il fgaut savoir qu'un timbre, une fois émis, cote déjà le double de ce qu'il est vendu. Pourtant ce n'est la multiplication des petits pain, ce n'est pas le gain facile. En y réfléchissant bien, on peut comprendre que celà n'est pas possible. Pourtant de nombreux collectionneurs y croient. En plus il y a le grand nombre d'acteurs partie prenantes (Poste,associations,négociants etc) qui vous parlent de plus-values miracle, de bénéfices énormes. Mais ils oublient de dire que celà concerne une pièce ou une autre, qui en plus n'était pas forcément accessible au public. Avec le grand nombre de valeurs qui n'ont jamais pris 1% de plus-value, le poisson est noyé dans l'eau.


Comment se font les achats de timbres? D'abord l'acheteur observe le marché, il sait que, pour vendre, il doit proposer des prix bas. Ainsi on trouve fréquemment des propositions pour  25% de la cote de pièces parfois rares. Alors s'il faut vendre à 25%, il va payer la moitié, c'est à dire entre 12 et 15%. Encore doit-il trouver des bonnes choses dans votre collection. Des choses qu'il peut vendre rapidement. Ce qui n'est pas forcément le cas. Le plus souvent une estimation par un professionnel se fait en cinq minutes, il détecte les bonnes pièces qu'il sait revendre et celles-ci déterminent le prix total qu'il est prêt de payer. Tout le reste n'est pas pris en considération. Le timbre  s'échange entre collectionneurs Page d'accueil


Maintenant que vous savez que vous ne vendrez jamais vos timbres à un bon prix et que vous ne souhaitez pas vendre timbre après timbre sur les sites de ventes aux enchères, il vous reste a apprendre comment procéder pour bien vendre cette collection, quelles méthodes employer. Tout celà sera écrit dans la page suivante que je mettrai en ligne dès que je peux. Pour le moment si vous voulez plus de renseignements, vous pouvez me contacter.Le timbre  s'échange entre collectionneurs Page d'accueil